Accueil
Photos publicitaires
Création de sites web
Portraits
Portfolios/casting

 

Cours de photo
Mariages
Nos clients
Jaquettes de CD
Tournage vidéo

 

Montages/retouche
FAQ
Astuces photo
Biographie
Blog

 

Fonds d'écran
Logiciels gratuits
Nous joindre
Formulaire en ligne

Photos panoramiques

 

 

 

Astuces photo, conseils de pro!

 

par Marco Réardon, photographe
 

 

Pour accéder à nos cours de photo privés,  cliquez ICI

 

 

 

 

 

 

Loin de prétendre être un cours de photo, les quelques notes de cette page

ont pour but de donner le goût aux photographes amateurs d'explorer diverses
techniques souvent utilisées par les professionnels.

 

 

 

 

 

1-  Exposition parfaite en extérieur sans utiliser de cellule

 

Voici une formule toute simple qui vous assurera une exposition parfaite de vos négatifs ou diapositives lorsque vous photographiez en extérieur:

 

1/ASA en secondes à f22 sur neige ou plage de sable blanc

 

1/ASA en secondes à f16 en plein soleil

 

1/ASA en secondes à f11 ciel couvert

 

1/ASA en secondes à f8 temps pluvieux

 

1/ASA en secondes à f4 ombre découverte (pas de toit au-dessus du sujet)

 

Exemple: vous utilisez un film de 125 ASA en plein soleil. Le temps d'exposition ou vitesse d'obturation de votre appareil sera de 1/125 sec. et l'ouverture sera f16.

 

Avec un film de 500 ASA et un ciel couvert, le temps d'exposition sera de 1/500 de seconde et l'ouverture du diaphragme sera réglée sur f11. Cette méthode donne souvent des résultats plus précis que les cellules incorporées dans les appareils photo.

 

_____________________________________________________________________________

 

 

2-  Équivalences entre ouvertures et vitesses d'obturation

 

   Vitesses

1/30

1/60

1/125

1/250

1/500

1/1000

 Ouvertures

f.16

f.11

 f.8

f.5.6

f.4

f2.8

 

Explication: vous obtiendrez la même exposition, peu importe la sensibilité du film que vous utilisez, en choisissant n'importe laquelle des équivalences ci-haut. Autrement dit, si vous choisissez de travailler à 1/30 de seconde à f.16, vous pourriez tout aussi bien utiliser 1/500 de seconde à f.4 si votre sujet est en mouvement et que vous voulez figer l'action afin d'avoir un cliché très net.

 

_____________________________________________________________________________

 

 

3-  Avant-plan dans un paysage

 

Lorsque vous photographiez un paysage, essayez d'inclure un avant-plan afin de donner un effet tridimensionnel, une profondeur, une perspective à votre sujet principal. L'avant-plan peut être une jolie clôture, une branche d'arbre coupée ou quelques fleurs que vous tiendrez tout près de l'objectif de l'appareil photo. Cadrez normalement votre sujet, puis, avant de déclencher, introduisez minutieusement votre avant-plan devant la caméra, préférablement dans la partie inférieure du cadre. Celui-ci apparaîtra un peu flou à la photo finale et c'est justement l'effet souhaité afin de bien faire ressortir votre paysage.

 

Exemple d'une photo avec avant-plan
Ici, les branches de palmier ajoutent un effet de perspective intéressant
à une photo autrement banale.

 

_____________________________________________________________________________

 

 

4-  Horizontal, vertical, ou carré?

 

Souvent, le photographe débutant se demande s'il doit cadrer son sujet verticalement ou horizontalement. La règle générale consiste à cadrer les portraits verticalement et les paysages horizontalement. L'important toutefois c'est d'éviter toute partie inutile dans une photo afin de conserver la dynamique ou l'impact de la composition. À l'aide de 2 bandes de papier noir, essayez, en partant d'abord des côtés, puis du haut et du bas de la photo, d'éliminer tout ce qui n'ajoute rien à l'image ou ce qui n'est pas essentiel (arrière-plan inutile, personnages coupés à la prise de vue, bouts de bras ou jambes qui n'appartiennent pas au sujet, espaces vides...).

 

Choix du format: carré, horizontal, vertical
La composition carrée convient à une foule de sujets. L'équilibre de cette photo
serait grandement diminué si nous avions opté pour un rectangle vertical ou horizontal.

 

Une autre règle veut aussi qu'une photo carrée paraisse souvent plus «forte» qu'une image rectangulaire. Après tout, Monsieur Hasselblad n'a-t-il pas conçu sa merveille afin qu'elle puisse utiliser un format de 6cm x 6cm, soit un carré parfait?

 

_____________________________________________________________________________

 

 

5-  L'éclairage réfléchi pour le portrait

 

Plutôt que d'éclairer directement votre sujet, dirigez votre source lumineuse (ampoule avec réflecteur parabolique, flash, etc.) sur un grand carton blanc placé à 45 degrés par rapport au sujet. L'idéal est de positionner votre lampe plus haut que la tête du modèle. Attention toutefois aux rayons lumineux parasites qui pourraient entrer par l'objectif de l'appareil photo et causer divers problèmes, comme un éclaboussement ou un point blanc sur la photo. Afin d'éviter cela, placez un petit carton noir près de l'objectif, retenu par du ruban adhésif ou une petite pince, trombone, ou tout autre support improvisé.

 

Éclairage réfléchi
Portrait réalisé avec un éclairage réfléchi: une seule tête de flash dirigée
sur un grand carton blanc placé à gauche du sujet.

 

_____________________________________________________________________________

 

 

6-  Montrez-moi vos mains!

 

L'inclusion des mains du modèle dans un portrait ajoute une note de sensualité, de charme ou même d'espièglerie. Pensez à demander à la personne que vous photographiez d'approcher ses mains près de son visage, de son cou ou de ses épaules. Vous ajouterez à coup sûr une ambiance professionnelle à votre photo.

 

Photo avec mains "A"            Photo avec mains "B"

 

____________________________________________________________________

 

 

7-  De beaux portraits en contre-jour

 

La consigne recommandait, anciennement, de toujours photographier avec le soleil dans le dos. Ceci venait du fait que les émulsions n'étaient pas très sensibles et les appareils avaient une ouverture maximale de f8 ou même f11. Mais les choses ont bien changé et aujourd'hui, le meilleur conseil que l'on puisse donner, c'est de photographier face au soleil afin de parer votre sujet d'une auréole des plus artistiques. Vous devrez, par contre, ouvrir d'une ouverture ou deux afin de mieux rendre la partie du sujet dans l'ombre. Une autre option serait de placer un réflecteur blanc (carton, journal, drap...) tout près du sujet afin d'y renvoyer une partie de la lumière venant de l'arrière. Ici encore, attention aux rayons parasites arrières qui pourraient atteindre l'objectif et ruiner l'effet escompté!

 

Contre-jour

 

____________________________________________________________________

 

 

8-  Bagues allonges et yeux de mouche

 

Une des facettes les plus captivantes de la photographie est sans contredit la macrophoto; elle vous plonge dans un univers magique, nouveau et fascinant au plus haut point. Ses défis sont aussi de taille et plusieurs amateurs se découragent suite à quelques insuccès. Ce volet de la photo demande également un outillage spécial: bagues allonges ou soufflet souples afin d'éloigner l'objectif de l'appareil photographique, ou encore  l'utilisation d'un objectif spécial appelé «micro», tel le Nikon AF-S VR Micro-Nikkor 105mm f/2.8G IF-ED (800$). Mieux qu'un objectif macro traditionnel, les bagues allonges (économiques) ou le soufflet (beaucoup plus onéreux) vous permettront de saisir des détails minuscules comme des parties d'insectes, des pistils et étamines de fleurs, l'iris bleu de votre bébé adoré de six mois!

 

Bague-allonges      Soufflet pour appareil 35mm réflexe
   Bagues allonges                                                                   Soufflet

 

Beurk!

 

La macrophotographie permet de s'approcher très près du sujet; pour ce faire, retirez l'objectif de l'appareil de prises de vues, insérez une bague allonge ou le soufflet, remettez en place l'objectif sur la bague ou le soufflet. Contrairement à la photo normale, la profondeur de champ sera extrêmement réduite en macro et vous devrez compenser pour la perte de luminosité due à l'éloignement de l'objectif. Vous aurez besoin d'un trépied afin de minimiser le flou de bougé ainsi que d'un petit flash avec câble-rallonge à placer tout près de votre sujet. Notre but ici n'est pas de vous expliquer en détail la technique macrophotographique, certains sites spécialisés fournissent des mines d'informations sur le sujet; nous voulons simplement vous donner le goût de vous aventurer dans ce monde immense de petits détails qui sont souvent invisibles à l'oeil nu.

 

____________________________________________________________________

 

 

9-  Photos de nuit
 

Fascinante aussi, la photo de nuit!

 

Vous aurez besoin ici d'un trépied solide et d'un déclencheur souple afin d'éliminer les vibrations pendant les longues expositions. Faites vos premiers tests de la façon suivante: pleine ouverture, temps d'expositions: 1, 5, 30, 60 secondes, 3, 5, 10 minutes. Tout dépendra de la luminosité du sujet. Pour de longues trainées blanches et rouges laissées par les phares des autos, prévoir environ 1 minute d'exposition à pleine ouverture comme base de départ. Choisissez également un point de vue élevé, la caméra pointant vers le bas, où passent les voitures. On peut aussi placer un filtre «cross screen» ou une moustiquaire devant l'objectif pour obtenir un effet magique et très glamour.

 

Photo de nuit

 

____________________________________________________________________

 

 

10- Effet porcelaine

 

La société Xero Graphics propose 41 plugins gratuits pour Photoshop dont plusieurs sont très utiles. Il y en a un en particulier que nous utilisons régulièrement, il s'agit de porcelain, qui s'utilise aussi bien en portrait qu'en paysages ou photos d'enfants. Ce filtre, comme son nom l'indique, donnera une allure de porcelaine des plus artistiques, faisant disparaître les défauts de peau ou encore ajoutant un effet de rêve à vos paysages et natures mortes.

 

Vignes avec effet porcelaine

 

____________________________________________________________________

 

 

11- Charme et bas-nylon

 

Un moyen très simple pour réaliser des portraits diffus: fixez, au moyen d'un élastique, un morceau de bas-nylon devant l'objectif. Vous obtiendrez un adoucissement marqué des traits; cette méthode convient particulièrement pour les portraits féminins. Vous devrez par contre probablement, selon l'éclairage choisi, augmenter le contraste de la photo afin d'obtenir un équilibre tonal satisfaisant; ceci peut être réalisé en labo en choisissant un papier plus contrasté, ou encore dans un logiciel de traitement de l'image comme Photoshop, Picture-It, Paintshop Pro ou encore The Gimp.

 

Filtre bas nylon

 

____________________________________________________________________

 

 

12- Optimisation des photos numériques

 

On retrouve sur le site d'AKVIS le logiciel Enhancer qui n'est pas gratuit mais qui est d'une grande utilité dans certains cas pour améliorer les paramètres d'un cliché. Grâce à la technologie HDRI (High Dynamic Range Imaging), on peut étendre considérablement la gamme dynamique de l’image et afficher les détails des ombres ainsi que des parties illuminées. Ce logiciel permet de récupérer les détails dans les zones surexposées, sous-exposées et les tons moyens d'une photo. Corrections radicales: vous ne reconnaîtrez plus vos photos!

 

Avant Enhancer       Après application de Enhancer
Avant                                                                        Après

 

____________________________________________________________________

 

 

13- Un souffle de vie

 

Ici, il s'agit d'une technique extrêmement simple mais des plus efficaces: vous déposez de la buée de votre haleine sur un filtre neutre placé devant l'objectif et vous attendez quelques secondes, tout en regardant dans le viseur, que l'effet voulu soit atteint. Rien de plus simple! Excellent pour tout genre du sujet: portraits, paysages, natures mortes. Cette technique était utilisée abondamment par le célèbre photographe britannique David Hamilton.

 

Modèle: Benoit-Olivier Ouellet      Modèle: Viviane Rousseau

 

____________________________________________________________________

 

 

14- La technique du «morphing»

 

DÉFINITION:

 

Le morphing est une technique d'automatisation informatique de la transformation d'une image en une autre. En clair, nous partons d'une image pour aboutir à une autre image au moyen d'une série d'images intermédiaires constituées d'éléments empruntés à ces deux images. L'idée consiste à créer une séquence d'images intermédiaires qui, lorsqu'intégrées aux deux images originales, représentent la transition d'une image vers l'autre.

 

Dans une séquence de morphing entre deux visages par exemple, les images intermédiaires semblent bien réelles, telles une vraie personne, mais bien évidemment, ce n'est ni la personne de la première image, ni celle de la seconde image, car elles sont constituées d'éléments appartenant à ces deux images. L'image du milieu est faite de la moitié des éléments appartenant aux images de départ et d'arrivée de la séquence de morphing.

 

Les images "morphées" peuvent s'apparenter à une courte séquence de film, car elles ont été organisées dynamiquement, selon un ordre logique pour produire un effet d'animation, de mouvement. On peut enregistrer une animation de morphing en fichiers .swf (Flash), .avi et .gif, ce dernier étant le plus universel pour inclusion dans des pages web car il ne nécessite pas de lecteurs particuliers pour lire l'animation. Mais attention! selon le type et la durée de l'animation, on peut parfois se retrouver avec des fichiers .gif très lourds (+ de 10Mo) car ceux-ci sont constitués de plusieurs images réunies pour créer l'effet de mouvement, comme dans un dessin animé classique.

 

Lorsque l'on effectue un morphing entre deux images, on obtient de meilleurs résultats en privilégiant deux images d'à peu près la même nature et ayant des formes similaires, par exemple, deux visages, deux motos, deux objets se ressemblant. Si vous essayez de réaliser un morphing entre un chat et un arbre, il n'est pas du tout évident que vous obtiendrez un résultat heureux, quoique, des fois, l'effet peut paraître des plus surprenants.

 

Mettons maintenant en pratique ces quelques notions de base et appliquons-les aux deux portraits suivants:

 

 

Partant de l'image de la fille de gauche pour arriver à l'image de la Joconde, le logiciel de morphing créera une série de photos intermédiaires constituées d'éléments empruntés à ces deux photos pour en arriver à ce résultat:

 

 

 

De la même façon, nous pourrions utiliser, au lieu de deux images, plusieurs images différentes:

 

 

Tout comme dans le premier exemple où nous n'avions que deux images, ici le logiciel créera des images hybrides intermédiaires entre toutes les images présentes (5 dans ce cas-ci), ce qui donnera l'animation suivante:

 

 

Voici maintenant deux exemples plus léchés d'une transition entre plusieurs images. Le premier est un vieillissement d'un enfant vers l'âge adulte très réussi réalisé par Mike Dillon:

 

 

Remarquez la fluidité du mouvement entre les multiples photos utilisées pour réaliser ce morphing. Plus bas, autre animation montrant la transformation d'une femme en homme réalisée par Lisa Chan dans le cadre d'un travail de thèse sur le morphing appliqué à une figure humaine.

 

 

Ici, une autre animation, mais cette fois réalisée à partir de huit photos différentes:

 

 


Cette animation nécessite Flash Player pour être vue.

 

Vous aurez vite compris, suite à ces quelques exemples, toutes les possibilités qu'offrent les animations en morphing; on peut appliquer cette technique à toutes sortes d'objets ayant certaines similitudes entre eux comme par exemple, des bouteilles, des fleurs, des animaux, des maisons, des bateaux...

 

LA TECHNIQUE:

 

Pour réaliser un morphing, que ce soit d'un visage vers un autre ou encore d'un objet, par exemple d'une voiture vers une autre voiture, il faut placer des points de concordance aux endroits névralgiques de chacune des deux images constituant le morphing. Il importe de bien délimiter la forme extérieure du visage, la position du front, des yeux, du nez, de la bouche, des oreilles ainsi que du menton et du cou de la personne qui sera transformée en une autre. Et l'on applique ensuite ces mêmes points de référence sur l'image finale vers laquelle on veut terminer le morphing:

 

 

Ce qui donnera:

 

 

 

 

 

Souvenez-vous que plus vous placerez de points de concordance et mieux ils seront placés sur vos deux images, plus le mouvement de transition entre les deux images sera fluide et naturel.

 

AUTRE TYPE DE MORPHING: LE "WARP"

 

Contrairement aux morphings que nous avons vus précédemment qui originent d'une image pour aboutir à une autre image ou encore une transformation dans laquelle sont impliquées plusieurs images, le "warp" s'applique à une seule image. Les transformations informatisées s'opéreront à l'intérieur de cette seule image et ce seront des éléments internes de ce dessin, de cette photo qui seront mis en mouvement. Poussé à l'extrême, le "warp" s'apparentera à une carricature en mouvement; on peut, par exemple faire bouger les yeux ou la bouche d'une personne, même le nez et le menton, si l'envie nous en prend:

 

      

 

Dans l'exemple suivant, nous allons faire "respirer" un bébé sur une photo jpg. En appliquant des points de référence sur certaines parties de la composition, nous arriverons à faire bouger un ou des éléments les uns par rapport aux autres à l'intérieur même de cette photo, sans avoir à utiliser une autre photo.

 

 

Ce qui donnera l'illusion d'un bébé qui respire:

 

 


Cliquez sur l'image pour voir le morphing

 

Et puis, ce très beau «Dürer breathing», travail de warp de l'artiste "SwordFlasher", tiré de son site web consacré au morphing, http://mike-sqirlzmorphfan.blogspot.com:

 

 


Cliquez sur l'image pour voir le morphing

 

 

Ci-dessous, une animation gif à partir d'une autre oeuvre d'art. Ceci illustre bien les nombreuses possibilités offertes par la technique du morphing appliquée à une photo.

 

 


 

LES LOGICIELS DE MORPHING ET DE WARP

 

Gratuits :

SqirlzMorph de XiberPix, WinMorf de Debugmode.

 

Payants :

FantaMorph de Abrosoft, Morph Buster de SoftBusters, Morpheus de Morpheus Software, FaceMorpher de l’éditeur Luxand Developement, Morph Age 4 (pour Mac).

 

La version gratuite de SqirlzMorph de XiberPix est très correcte, bien faite et offre de nombreuses possibilités à qui veut s'aventurer dans l'univers fascinant du morphing et du "warp", sans avoir à casser son petit cochon rose. Par contre, dans les versions que nous avons testées, celle qui ressort du groupe au niveau de la perfection des animations et de la convivialité de son imterface est sans contredit FantaMorph de Abrosoft. Il s'agit ici d'un logiciel professionnel, bien ficelé et tout à fait au point qui vous permettra d'enregistrer vos animations aussi bien en .avi qu'en flash et même en .gif pour inclure dans vos pages web personnelles ou encore sur votre blog.

 

EN CONCLUSION

 

Le morphing est une technique photographique offrant plein de possibilités et ouvrant un vaste espace d'expérimentation pour celui qui veut sortir des sentiers battus de la photographie. Mais attention! Danger: vous risquez d'y passer passablement de temps et peut-être même d'en devenir accro pour un bon moment et de vous faire traiter de p'tits morpheux!

 

____________________________________________________________________

 

 

15- La mise au point sélective

 

Un des problèmes auxquels sont confrontés les photographes est de composer et de traiter son cliché afin que l'oeil de l'observateur se dirige naturellement et spontanément vers le centre d'intérêt de la photo. La découverte du sujet doit s'effectuer dans une toute petite fraction de seconde, sinon l'effet choc est dilué, perdu même. Il est beaucoup plus difficile de décoder une image dans laquelle tous les éléments sont nets qu'une image ayant une seule partie nette (sujet) et tout le reste flou.

 

 

                           

 

 

Une façon éprouvée de capter l'attention de l'observateur consiste à isoler son sujet du fond qui compose la photo. En un mot, le sujet doit être inclus dans une zone plutôt mince de la profondeur de champ; tout ce qui n'est pas essentiel à la compréhension de la photo sera fondu dans un flou artistique: c'est ce que l'on appelle l'effet "bokeh" (terme japonais prononcé "boka").

 

 



Pour y arriver, il existe plusieurs façons. La principale est de travailler avec de longues focales, par exemple des téléphotos de 150 à 300mm et d'utiliser une ouverture de diaphragme le plus grande possible, par exemple f2.8, f4 ou encore f5.6. Il faut bien se rappeler que la profondeur de champ (la zone qui est nette sur la photo) est inversément proportionnelle à l'ouverture du diaphragme. Donc, à petite ouverture, disons f16 ou f22, la zone nette sur une photo est beaucoup plus grande qu'à grande ouverture, comme f2.8, par exemple.

Une des conséquences de l'utilisation de longues focales avec de grandes ouvertures sera l'obligation de choisir un temps d'exposition plutôt court, par exemple 1/250 ou 1/400s, ce qui, du même coup, évitera le flou de bougé souvent associé à l'emploi des téléobjectifs.

À l'époque pas si lointaine de la photo argentique, il n'existait aucune façon d'obtenir un flou sélectif en chambre noire; il fallait que celui-ci ait été planifié et réalisé directement à la prise de vue. Mais aujourd'hui, grâce à la photo numérique, on peut obtenir un flou sélectif même après le prise de la photo. Deux excellents logiciels permettent d'y arriver: FocalPoint de onOne et Bokeh de l'éditeur Alien Skin. Personnellement, j'ai un gros faible pour Bokeh, car il permet un posionnement très précis de la zone que l'on veut floue sur la photo grâce à son outil de découpage. On peut en plus y associer une zone de vignette contrôlée et indépendante du flou qui ajoute un effet des plus réussis.
 


                           



Cette photo de pélicans se reposant sur un quai ne présente que peu intérêt car l'arrière-plan est banal avec sa marina et son chantier naval. L'oeil qui la regarde se promène partout sur la photo au lieu d'aller directement sur le sujet que sont les deux premiers pélicans.



                           



Dans Bokeh, on sélectionne le tiers supérieur de la photo et on y applique un flou que l'on peut doser à l'infini, jusqu'à l'obtention de l'effet désiré. Ici, nous y avons en plus ajouté un effet de vignette tout autour afin de donner à notre photo un effet plus saisissant. Grâce à ce choix judicieux, l'oeil de l'observateur se dirige directement sur le sujet, sans être dérangé par l'arrière plan distrayant.

 

 

Logiciels gratuits pour le traitement de l'image

 

 

 

 

 

Certificats cadeaux